La SS de Dora
L'administration du camp est une véritable bureaucratie tenant les comptes des détenus, leur localisation, leur état (mort, malade, vivant), leur affectation dans un Kommando. Les détenus se chargeaient des tâches administratives internes au camp. Le camp de la SS se chargeait de maintenir l'ordre et la sécurité avec quelques centaines gardes en pratiquant la terreur quotidienne et en organisant une véritable bureaucratie administrative.
La Kommandantur

kommandantur.gif (63170 octets)
Le SS Sturmbannführer Förschner, avec les autres responsables du camp et en présence de Von Braun
Source: Haupstaatsarchiv Dusseldorf.

Le commandant SS Förschner a dirigé Dora sur toute la période. Il était responsable du camp ainsi que de la garnisaon SS gardienne du camp. Le camp des détenus était placé sous le commandement d'un lagerführer (chef du camp.)

A la tête de la Kommandantur, le commandant dépendait administrativement de l'Amt D du service économique et administratif de la SS (WVHA) à Oranienburg. Il supervisait la sécurité et la garde du camp effectuée par la section SS "tête de mort". 

La Section politique: Polistiche Abteilung
Elle assurait la continuité de la répression à l'intérieur du camp et représentait la Gestapo. Elle s'occupait aussi de l'immatriculation des détenus à partir de novembre 1944 puisque auparavant les détenus  dépendait de Buchenwald et y avaient leur immatriculation.

Cette section  contrôlait la vie interne du camp avec pour objectif d'empêcher les détenus de s'organiser entre eux d'une manière qui pouvait devenir préoccupante. La Gestapo employait des mouchards parmi les détenus pour prévenir toute tentative de groupement. Par ailleurs, la nature de la production à Dora - fabrication d'armes secrètes pour le Reich - entraînait la possibilité de sabotages. La sécurité de la production relevait de la Kommandantur qui utilisait les services de la section politique pour réprimer les saboteurs et les organisations clandestines de résistance dans le camp.

La Section de la détention.
Elle était dirigée par un chef de section remplaçant le commandant du camp en cas d'absence. Il supervisait les opérations concernant l'enregistrement, la correspondance des détenus, leur habillement, l'entretien, l'organisation du travail...

Cette section chapeautait le chef des rapports qui était responsable des appels et des effectifs (rapportführer); le chef du service du travail du camp; les chefs de block (blocksführer) responsables de l'ordre et de l'organisation de chaque block.

La Section de l'administration
Elle se chargeait de régler toutes les questions économiques comme le ravitaillement, la trésorerie. Elle dépendait de la Kommandantur.
.