Les fusées avant Dora
Les premières années de Peenemünde
Juin 1935. Les installations du camp militaire du Kummersdorf ne suffisent plus. Von Braun suggère une base base spéciale pour les fusées. Le site de Peenemünde, au nord de l'île d'Usedom sur la Baltique semble approprié. En 1936, les travaux d'aménagement commence pour une base commune à l'office de l'Armement et à la Luftwaffe.


La base de Peenemünde sur la Baltique
André Sellier, Histoire de Dora, op.cit, p500

Peenemünde ouest sera réservé à la Luftwaffe tandis que l'Est sera consacré aux fusées. Il y a des possibilités d'extension au sud pour le logement du personnel de la base, et un petit train pour assurer les liaisons.

Dornberger et von Braun prennent la direction de la base qui est désignée sous le nom de HAP (Heeresanstalt Peenemünde).

Après de nombreux essais sur les séries de fusées A3 et A5, l'effort se porte sur l'A4 baptisée V2 par Goebbels en 1944. C'est cette fusée qui sera construite à Dora. Il faudra 6 ans entre 1938 et 1944 pour que le V2 soit opérationnel.

Trois points technologiques sont essentiels et sont confié à trois universitaires:

  • le moteur qui doit être puissant est confié à Walter Thiel.
  • l'aérodynamisme et la stabilité en vol sont confiés à Rudolph Hermann.
  • le guidage est au soin  d'Ernst Steinhoff.

Pour réaliser ces recherches, un laboratoire de guidage, une soufflerie, des pas de tir pour les essais et une centrale électrique équipent la base de Peenemünde. S'y ajoutent des équipements sportifs et urbains. En 1939, 3000 personnes travaillent à la base.