Les fusées avant Dora
Le temps des amateurs avant guerre.
L'intérêt pour les fusées en Allemagne a commencé dans les années 1920, sous la république de Weimar. Le mathématicien Hermann Oberth, ressortissant roumain, a joué un rôle important en publiant en 1923 Die Rakete zu den Planetenräumen (les fusées vers les espaces sidéraux). Il a mis en circulation un thème nouveau.

Les passionnés finirent par constitués un club au nord de Berlin dans les années 1930. Parmi les adhérents figurait Wernher von Braun, jeune homme issu d'une famille aristocrate, fortunée et conservatrice qui fait ses débuts dans les fusée.

En dépit des compétences, l'argent, la maîtrise de la technologie faisaient défaut.

La course à l'armement accélérateur des technologies.
En 1938, le général Emil Becker, responsable de la division des essais de l'Office de l'armement de l'armée de terre (Heereswaffenamt), s'intéresse aux essais de fusées sur un terrain militaire au sud de Berlin. Le traité de Versailles prévoit que l'Allemagne ne peut faire des travaux sur l'artillerie lourde mais rien n'interdit de s'intéresser aux fusées.

Von Braun décroche un contrat de recherche avec l'armée tout en poursuivant son doctorat à l'université de Berlin. Sur le terrain militaire de Kummersdorf, von Braun travaille dans des domaines très variés: qualité du métal, profil de la fusée, problèmes d'allumage, guidage etc. Il est rejoint par Walter Riedel et Arthur Rudolph qui seront tout deux des personnages importants de Peennemünde.

Les 1ères fusées A1 et A2 (aggregat) sont limitées dans leur fonctionnement et dans leur dimension. Viennent d'autres séries jusqu'à l'A12. L'A4 est construit en série et opérationnel. Quand il est tiré en septembre 1944, Goebbels, ministre de la propagande du Reich, le surnomme V2 , V venant de Vergeltungswaffe (Arme de représailles)

 

Histoire des armes nouvelles développées par les Allemands durant la seconde guerre mondiale : les armes de représailles V1 (bombe volante) et V2 (fusées). Depuis le village de Peneemünde, Wernher Von Braun va marquer l'histoire en concevant la première fusée militaire. L'ère des missiles a commencé. On connait moins le coût humain de cette aventure ; pour produire les V2 en série il a été fait appel à une main d'oeuvre tirée des camps de concentration. 4 hommes seront sacrifiés pour produire une seule fusée. Ce film retrace aussi leur histoire...

Coproduction Caméras continentales, centre d'histoire européenne de la 2e Guerre mondiale, Conseil Général du Pas de Calais, Sirpa, Les armes secrètes d'Hitler, V1 et V2