Pertes humaines et bilan à DORA
Le camp de Dora et ses pertes humaines
Au 2 avril 1945, les 3 composantes du complexe de Mittelbau compte 37782 détenus et 3313 SS répartis de la manière suivante:
  • Mittelbau I Dora: 17171 détenus gardés par 1050 SS
  • Mittelbau II Ellrich: 6950 détenus gardés par 1209 SS
  • Mittelbau III Harzungen: 4529 détenus gardés par 287 SS

Environ 60000 détenus passèrent par Dora dont 9000 Français. Sur ces derniers, 54.9 % soit 4850 sont morts. C'est pourquoi les déportés de France appelèrent le camp de Dora et ses kommandos le " cimetière des Français ". Au total 20000 détenus environ périrent à Dora entre août 1943 et mai 1945 ce qui, ramené au nombre de mort sur la période, en fait un des camps les plus meurtriers du Reich.

Source: Mlle Le TURDU, mémoire de maîtrise d'histoire, Paris IV, Sorbonne.

André SELLIER ajoute quelques précisions:

  • les pertes humaines, en un peu plus de 20 mois, auront été de quelques 26 500 victimes, 15 500 dans le camp ou dans les " transports " vers Maidanek ou Bergen-Belsen en 1944, et 11000 au moment des évacuations (" Marches de la mort ").
  • Entre août 1943 et mars 1944, il y a eu 2 882 détenus de Dora qui ont été incinérés à Buchenwald. Après un certain répit (105 décès en juillet 1944), avec l'arrivée de la saison froide, le nombre de décès est en augmentation constante (2341 février 1945; 2542 mars 1945).