Libération de Dora et marches de la mort
Les Américains au Tunnel de Dora.
Les Américains qui entrent à Dora le 11 avril 1945 visitent rapidement le Tunnel de production des fusées. Les services secrets de l'armée décident alors l'interdiction de l'accès au Tunnel et l'envoi de spécialistes pour mettre la main sur les équipements de l'usine.


Photos de spécialistes américains visitant le Tunnel de Dora et les éléments des fusées.
National Archives, Washington.
Source: Yves LE MANER, André SELLIER, Images de Dora..., op.cit, p.84

En réalité, les services secrets n'ont pas été surpris de la découverte de l'usine de Dora. En novembre 1944, le site avait été survolé et photographié par les Alliés. Le plan d'interprétation dressé par l'Allied Central Intelligence Unit est d'une grande précision. il figure la topographie du Kohnstein, le camp de Dora, les entrées des Tunnels, les voies ferrées, les câbles électriques...C'est l'épaisseur de la roche qui incite l'armée à ne pas bombarder le site.

 Les Américains au camp de Dora.
Le 11 avril 1945, les Américains  de la division  « Timberwolf » entrent dans le camp de Dora. Ceux-ci sont stupéfaits lorsqu'ils découvrent des internés décharnés, d'une incroyable maigreur, se traînant littéralement puisqu'ils étaient restés 6 jours seuls presque sans manger.  Les visites des Américains dans les camps sont organisées systématiquement par ordre d'Eisenhower.

Télécharger Real Player gratuit

télécharger la séquence vidéo de la Libération du camp de Dora (11 Avril 1945)


Les troupes américaines entrent dans le camp, occupé par des travailleurs étrangers en attente de rapatriement
National Archives, Washington.
Source: Yves LE MANER, André SELLIER, Images de Dora..., op.cit, p.83


Sur la route menant au camp le 6 juin 1945,l'Américan Légion découvre le matériel militaire abandonné, des réservoirs, des coques de V2 en attente d'être transférés sous terre.
National Archives, Washington.
Source: Yves LE MANER, André SELLIER, Images de Dora..., op.cit, p.78

Le rapatriement des anciens détenus est assuré par avion depuis le terrain de Nordhausen remis en état. Des Dakotas qui approvisionnent les Américains repartent en direction du Bourget avec des déportés, des prisonniers de guerre, des travailleurs civils. Les derniers départs de malade ont lieu le 7 mai 1945.


Un déporté Russe libéré par les Américains 
désigne un des bourreaux du camp de Dora
Source: http://www.allposters.fr

La Libération "de" Dora.
Il n'y a pas eu à proprement parler de libération de Dora. Au moment où les Alliés sont arrivés sur le camp, les détenus valides avaient été évacués et il ne restait au camp que des grands malades et les survivants de la Boelcke Kaserne à Nordhausen.

Plus rien, alors, ne rappelait ce qu'avait été le fonctionnement du camp et ni les Américains, ni les soviétiques n'ont accordé un grand intérêt aux survivants des camps de concentration nombreux dans la région et qui abritaient des milliers de civils allemands et de travailleurs étrangers.


En 1948, les soviétiques dynamitent les tunnels de l'usine après les avoir vidés.
Dokumentationsarchiv, Nordhausen.